Le test d’éligibilité du CIR – CII – JEI

Avec nos diagnostics, testez votre éligibilité au crédit impôt recherche (CIR), au crédit impôt innovation (CII) et au statut de jeune entreprise innovante (JEI). C’est gratuit et sans engagement : en 5 minutes, vous êtes fixé !

A quoi ai-je droit ?

CIR
Tester mon éligibilité au CIR
JEI
Tester mon éligibilité JEI
CII
Tester mon éligibilité au CII

Ils ont fait le test

Photo équipe de Mewo

« J’ai connu SELF & INNOV par internet. J’avais alors été attiré par le simulateur d’éligibilité de crédit impôt recherche.

Le résultat indiquait que nous étions éligibles et cela s’est confirmé ensuite car nous avons effectivement récupéré du CIR et obtenu le statut JEI avec SELF & INNOV. »

Rémi Agostini – Mewo

Photo équipe de MyFamilyUp

« Tout a commencé avec le diagnostic en ligne pour tester son éligibilité au statut JEI. Il nous a permis de démystifier ce statut et de constater que nous pouvions y prétendre.

Quelques mois plus tard, nous voilà JEI ! Nous sommes passés de la simulation à la réalité. »

Marie-Françoise Bertrand – MyFamilyUp

Photo clients SELF & INNOV

 Le saviez-vous  ?

  • Les taux de prise en compte du crédit impôt recherche et du crédit impôt innovation sont majorés (respectivement à 50% et 40%) si votre entreprise est localisée dans les DOM
  • En fonction de vos projets de R&D et d’innovation, les avantages des 3 dispositifs peuvent être cumulables chaque année
  • Une entreprise qui ne paie pas d’impôt sur les sociétés peut demander immédiatement un remboursement de son crédit d’impôt et ainsi renforcer sa trésorerie.
  • Les salaires et les dotations aux amortissements sont à calculer au prorata du temps passé sur les travaux de RDI.
  • Le CIR et le CII sont à déclarer dans les 3,5 mois qui suivent la clôture de votre exercice. Les entreprises qui clôturent au 31 décembre ont un délai supplémentaire puisqu’elles ont jusqu’au 15 mai pour déposer leur déclaration.
  • Si vous avez oublié de déclarer du CIR-CII sur les années passées, vous avez la possibilité de faire une demande de rectification et remonter 3 ans en arrière.