Pour commencer, une précision sémantique s’impose. Que les plus de 30 ans se rassurent, le statut de jeune docteur n’est pas une question d’âge ! 😉 Il concerne un docteur qui est embauché pour la première fois en CDI après l’obtention de son doctorat.

Pour favoriser le recrutement de ces docteurs, l’État a mis en place un système avantageux pour les entreprises. Alors que le crédit impôt recherche permet de récupérer 30% sur les salaires du personnel de R&D, avec un jeune docteur ce taux est doublé et passe à 60% pendant les 24 premiers mois de contrat.

Mais alors me direz-vous, comment peut-on dire que le salaire du jeune docteur est entièrement récupéré avec le CIR ?

Bonne question ! D’abord il faut savoir que le salaire considéré, dans le calcul du crédit d’impôt, est le salaire brut avec la quasi-totalité des cotisations patronales (en moyenne 41% du salaire brut). Il faut ensuite ajouter les frais de fonctionnement, fixés de façon forfaitaire pour un jeune docteur à 100% des dépenses de personnel éligibles. Ces frais de fonctionnement correspondent aux moyens dont a besoin le jeune docteur pour mener ses recherches (ex : coûts des réactifs de laboratoire, coûts des matériaux en micro-électronique, achat de puissance de calcul). Enfin avec le statut de jeune docteur, 60% de cette somme totale de dépenses est à récupérer, au prorata du temps passé sur les projets de R&D.

Infographie calcul

En conclusion, lorsqu’un jeune docteur passe au moins 80% de son temps sur des projets de R&D, l’entreprise récupère, à minima, l’intégralité de son salaire.
En revanche, ce crédit d’impôt est à déclarer dans les 3,5 mois suivant la clôture de l’exercice comptable (les entreprises qui clôturent au 31 décembre ont un délai exceptionnel de 4,5 mois). En attendant, l’entreprise doit donc avancer les frais de salaires.

Panneau warning Hormis les dépenses de salaires, l’activité de recherche d’un jeune docteur est souvent onéreuse pour une entreprise. Il n’est donc pas juste de dire « qu’un jeune docteur ne coûte rien », il convient plutôt de préciser que « son salaire peut être entièrement récupéré en CIR ».

Bon à savoir :

• Le statut de jeune docteur concerne uniquement le CIR et nécessite donc de faire de la R&D.
• Ce statut s’applique au premier CDI en R&D correspondant au niveau de diplôme du jeune docteur. Si ce n’est pas le cas, alors le statut ne s’applique pas et pourra être valorisé sur un prochain emploi.
• Pour bénéficier du statut, l’entreprise ne doit pas avoir réduit son effectif en R&D par rapport à l’année précédente.

Vous l’aurez compris la R&D est au cœur de ce statut de jeune docteur, commencez donc pas tester votre éligibilité au CIR !

Testez mon éligibilité
Submit your review
1
2
3
4
5
Submit
     
Cancel

Create your own review

SELF & INNOV
Average rating:  
 0 reviews